La Fête des fées

La Fête des fées

Il était une fois une petite fille enjouée. Elle portait le très joli nom de Méliane. Ses cheveux étaient longs et blonds, et elle souriait tout le temps !

Ce que Méliane aimait par-dessus tout, c’étaient les fées. Son plus grand rêve était d’en voir une vraie de vraie ! L’autre grande passion qui occupait le cœur de la petite blondinette était les bonbons.

On peut donc facilement deviner quelle est la journée préférée de Méliane, n’est-ce pas ? Eh oui, vous l’avez deviné, il s’agit de Halloween. Pourquoi ? Parce qu’en plus de partir à la chasse aux bonbons, elle pouvait le faire déguisée en fée ! Le bonheur !

Méliane conservait un journal dans lequel elle archivait précieusement des photos de chaque Halloween. Or, elle se souviendrait longtemps de celui de ses huit ans…

* * *

Méliane courait sur le trottoir. Elle aimait sentir le vent qui faisait vibrer ses fausses ailes de fées. Bien entendu, elle s’était à nouveau déguisée en jolie créature ailée cette année !Son sac rempli de bonbons cognait contre ses genoux alors qu’elle courait. Son petit frère Dalik et sa maman étaient trop lents pour elle; il fallait aller plus vite !

Tout à coup, une petite voix claire qui semblait s’adresser à elle depuis un terrain vague se fit entendre.

– Eh toi ! Oui toi ! Viens vite, sinon nous serons en retard !

Stupéfaite, Méliane s’immobilisa. Elle regarda à droite, puis à gauche. Soudain, une lueur éclaira le terrain vague, de derrière un arbre. Elle demanda :

– Qui, moi ?

– Oui, oui, toi la fée aux ailes roses ! Dépêche-toi, viens me retrouver, nous partirons ensemble !

Méliane se retourna pour voir où en étaient sa mère et son petit frère. Ils se trouvaient encore loin; elle aurait le temps de faire un petit tour pour découvrir l’auteure de cette jolie voix. Elle s’avança donc à pas mesurés sur le terrain d’herbe en friche. Rendue près de l’arbre, elle eut la surprise de sa vie ! Une jeune fille brune, d’environ sa grandeur, sauta d’une branche pour atterrir juste à côté d’elle.

– Enfin ! s’exclama l’inconnue. Tu en as mis du temps ! Vite, attrape ma main, ils vont commencer sans nous !

Méliane n’eut pas le temps de protester que déjà, l’autre fille prenait sa main dans la sienne et… elles apparurent soudain dans un tout nouvel endroit ! La blonde poussa un petit cri, mais en voyant le magnifique paysage qui s’offrait à elle, sa frayeur ne dura pas longtemps. L’inconnue et elle se trouvaient sur la branche de l’arbre le plus haut qu’elle ait vu de toute sa vie ! Au-travers du feuillage, des petites lumières dansaient. Peu à peu, Méliane comprit que toutes ces lumières provenaient en fait de jeunes garçons et filles, comme sa voisine de branche.

– Mais où sommes-nous ? demanda-t-elle, ébahie.

Sa compagne éclata de rire avant de répondre :

– Nous nommes dans l’Arbre des Fées ! Qu’est-ce que tu crois ! Ne me dis pas que c’est la première fois que tu y viens ?

– Oui, c’est exactement ça, rétorqua Méliane.

– Alors suis-moi, je vais te faire visiter !

La petite brunette s’élança tout simplement dans le vide. Elle volait ! Méliane avait en face d’elle une fée, une vraie de vraie ! Elle crut rêver !

– Allez, qu’attends-tu ?

– Mais… mais… je ne sais pas voler ! balbutia la petite blonde.

– Comment ça, tu ne sais pas ? Toutes les fées volent !

– C’est que je ne suis pas une fée, moi, je suis une petite fille, une humaine…

– Oh là là ! Quelle bêtise ai-je encore faite ! se désola la fée. Écoute, je n’ai plus le temps d’aller te reconduire, alors tu devras venir avec moi.

D’un coup de sa baguette magique, la petite fée transforma les fausses ailes de Méliane en de véritables ailes diaphanes et scintillantes sous la lumière de la lune. Aussitôt, la fillette se précipita à la suite de sa compagne. Elle pouvait voler, comme une fée ! Quelle magie incroyable !

– Au fait, je m’appelle Taïni. Et toi ?

– Je suis Méliane. Enchantée de faire ta connaissance !

Les deux fées volèrent de concert autour de l’Arbre des Fées.

– Cette nuit est spéciale ! expliqua Taïni. C’est le début de Samhain et c’est toujours une grande fête pour les fées ! Il y a des chants, des danses, et des centaines de friandises !

Juste comme la petite fée brunette terminait de parler, il y eut un énorme feu d’artifice dans le ciel et la fête commença. Il y avait de la musique merveilleuse qui entraînait les fées dans une amusante farandole. Des lucioles éclairaient la scène par milliers. Taïni apprit quelques chansons à Méliane, qui joignit sa voix au chœur féerique. Et par-dessus tout, il y avait des bonbons et des friandises délicieuses, qui ravirent le palais de la fillette !

Méliane et Taïni chantèrent, dansèrent et s’amusèrent ensemble toute la nuit. Quand le soleil pointa ses premiers rayons, elles étaient devenues les meilleures amies du monde !

– Oh là là ! s’écria Taïni en voyant l’heure. Je dois te reconduire dans ton monde maintenant…

– Comme c’est dommage ! J’espère que nous nous reverrons ! 

Taïni prit la main de sa compagne et en un éclair, elles furent de retour sur le terrain vague. Surprise ! Il y faisait toujours nuit; à peine deux minutes avaient passé depuis qu’elles étaient parties !

– Le temps ne passe pas de la même façon ici, fit Taïni avec un clin d’œil. J’ai peut-être fait une erreur en te prenant pour une fée, mais je suis très heureuse de t’avoir rencontrée, mon amie !

– Et moi donc ! renchérit Méliane. J’ai passé une nuit merveilleuse ! Pourrons-nous nous revoir un jour ?

– Reviens ici, la prochaine nuit de Samhain. Je t’y attendrai. 

Puis, la petite fée disparut. Avec regret, la blondinette se rendit compte que ses ailes étaient redevenues de simples broches recouvertes de tissu. Elle soupira, le sourire aux lèvres, en se remémorant les bons moments qu’elle avait passés en compagnie de sa nouvelle amie.

Sa mère arriva derrière elle avec Dalik dans les bras.

– Méliane, rentrons maintenant. Ton petit frère est fatigué.

La fillette acquiesça en bâillant. Elle aussi était épuisée ! Faire la fête pendant toute une nuit, ce n’était pas de tout repos !

* * *

Penchée sur son journal, Méliane regardait avec nostalgie sa photo d’Halloween. Elle était très jolie dans son costume de fée, avec ses ailes toutes roses. Mais ses véritables ailes avaient été beaucoup plus belles ! Enfin, l’année prochaine, elle pourrait retourner voir son amie Taïni, chanter et danser avec les fées ! Elle avait déjà hâte à la prochaine nuit d’Halloween !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s